Comment trouver une pharmacie de garde ?

Période de confinement ou de déconfinement, en cette période de pandémie liée à la Covid-19, de nombreuses maladies sont passées sous silence. Et pour cause, ce virus ne cesse de faire la une au détriment d’autres maladies à l’image de la maladie de Parkinson, mais aussi des maladies de l’hiver. Avec la chute des températures, la saison hivernale signe aussi le grand retour des maladies de saison. Si les changements de comportements, l’application des gestes barrière (port du masque, lavage des mains notamment) favorisent la baisse des contaminations, les gastro-entérites, les bronchiolites, les rhumes et autres otites sont quand même présentes sur l’ensemble du territoire. Et, une chose est sûre, vous tombez toujours malade en soirée, un week-end ou un jour férié. Si trouver un médecin de garde est des plus facile, qu’en est-il pour la pharmacie ? Voici l’astuce pour trouver une pharmacie de garde ouverte pour vous soigner au plus vite.

Quelle est la pharmacie de garde ouverte proche de chez vous ?

Alors qu’en théorie les gardes sont affichées sur la porte des officines, inutiles pour autant de sillonner la campagne, de parcourir les rues et les ruelles des villes, vous pouvez trouver facilement une pharmacie de garde. En quelques clics, les plateformes mettent à votre disposition la liste des pharmacies de garde au plus proche de chez vous. Bien entendu, vous pouvez aussi les trouver dans la presse locale, certains journaux municipaux ou encore le point affichage de votre mairie. Pour autant, les plateformes internet présentent un avantage et non des moindres : vous donner l’information le plus rapidement possible sans erreur d’actualisation et ce où que vous soyez. Il vous suffit d’une connexion internet via votre portable, smartphone, tablette ou ordinateur. 

Quels documents avoir pour se rendre à une pharmacie de garde ?

En dehors des horaires habituels d’ouverture des officines, les pharmacies de garde vous permettent de récupérer vos prescriptions. Pour cela, une fois que vous avez trouvé la pharmacie de garde la plus proche, avant de vous y rendre, pensez à vous munir de l’ordonnance, de votre carte vitale, de l’attestation de votre mutuelle (si vous en avez une), mais aussi et surtout d’un mode de paiement. En effet, la liste des médicaments qui ne sont plus ou peu remboursés par l’Assurance maladie s’allonge d’année en année et, il se peut que votre prescription en contienne. Ensuite, dans le cas où vous n’avez ni votre carte vitale ni l’attestation de mutuelle, il vous faudra avancer le coût des médicaments ou des accessoires de santé. Bien entendu, vous pourrez vous faire rembourser en renvoyant une feuille de soin (totalement ou partiellement dépendamment du soin).

Qu’appelle-t-on « pharmacie de garde » ? 

Reconnaissable grâce à sa croix verte allumée en dehors des heures d’ouverture classiques, la pharmacie de garde est une pharmacie comme les autres. Il s’agit en fait de pharmaciens désignés par l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) et qui peuvent ouvrir sur une plage horaire normalement non travaillée. En cela, les pharmacies de garde sont des officines accessibles la nuit, les dimanches ou encore les jours fériés. Accessibles avec ou sans ordonnance, elles assurent alors la continuité des soins (réglementé par l’article L.5125-22 du Code de la santé publique). Les pharmacies de garde sont de deux types : les gardes dits à « volets ouverts » (ouvertes le dimanche par exemple) et les gardes dites à « volets fermés » (rideaux baissés accessibles pour un patient donné). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *